Le CR des Dolomites... étape 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le CR des Dolomites... étape 2

Message par Le Bulgare le Mer 30 Juil - 22:03

...
Après une bonne nuit pour récupérer de cette 1ère étape assez costaude, nous pointons le nez derrière les carreaux pour voir un plafond très bas et des cordes tombées sur la région. En levant la tête on comprend vite qu’il ne faut rien attendre d’en haut.
Pas d’affolement sur l’horaire, c’est autour de cet impressionnant petit déj « Confinalesque » que nous décidâmes de la journée. Peu de volontaires pour monter sur le bike, après regard de la météo annonçée, le risque était même de rencontrer la neige au sommet du Passo Gavia le 2è col planifié, en sachant que la température n’était pas très haute à l’hôtel.
J’insiste par le souhait de ne pas quitter la région sans faire le Mortirolo, le 1er col planifié.
Nous trouvons une entente pour tout concilier, vélo, pas vélo + transfert de 287km à effectuer pour rejoindre notre 2è point de chute à Fontanazzo, à proximité de Canazeï.
Une fois le ventre plein et les coffres des voitures chargées, nous nous avançons afin que 3 valeureux guerriers puissent s’exprimer sur les pentes de ce monstre mythique qu’est le Mortirolo. Rendez vous à Mazzo di Valtellina au pied de la « bête ». Le Mortirolo, jardin de Marco Pantani où une stèle en mémoire de ses exploits passés est irigée au virage n°11.
Grand, dont j’étais sûr de sa présence à mes côtés et Bavard était mes 2 compagnons de route du jour. A la descente des véhicules, nous fîmes surpris de voir le Bavard en jeans et sweat, alors qu’il avait passé 3 « plombes » à se taire à l’hôtel !!! nous étions sous une pluie battante et ne pouvions l’attendre sans se geler.  Vu l’étape du jour réduite au maximum, je décidais d’y aller, emmenant le Grand avec moi. Bavard nous rejoindra.
Un échauffement d’une centaine de mètres et nous voici directement  dans le mur ! Grand visiblement à l’aise malgré la forte pente mena les débats, j’étais grandement satisfait de pouvoir le suivre. Pas de round d’observation, directement dans les pentes à 10/12% pour s’élever sans cesse jusqu’au 18% le maximum de la pente. Nous grimpions de concert sur les 2 premiers km puis petit à petit les écarts se sont creusés. Cette montée tout au cœur de la forêt est assez impressionnante, sur une route très étroite qui fait encore plus ressortir cette impression de mur aux forts pourcentages.
Maintenant j’ouvrais seul la route en profitant au maximum de ces instants, où tu revois tous les passages télévisuels du Giro, les quelques petites clairières traversées, où je revois le trio Basso, Scarponi et Evans en découdre dans ces fameux passages à 18%. Je suis admiratif de leurs accélérations sur ces pentes. Pour ma part c’est tout à gauche, 34x…. 34 ! Je monte assis depuis le départ en souplesse sur une bonne cadence de pédalage, imper ouvert pour ventiler le moteur et ce sera comme cela jusqu’au dernier km, impossible de se lever en danseuse sous peine de voir la roue arrière tourner sur place, avec l’aide de la pente, la pluie et des petites feuilles qui jonchent le sol.
Je suis impressionné et respectueux à la fois de ce géant. Une petite émotion lors du passage au virage n°11 où figure la stèle en hommage au Pirate de Cesenatico. Tu repenses à ses envolées dans ses endroits si pentus mais si écrasés lorsque tu les regardes à la TV !
A aucun moment je n’ai été en difficulté, mais j’ai géré à ne pas trop en faire sachant ce qu’ils nous restaient au fil de la semaine, surtout fait attention à ne pas prendre un coup de froid dans cette humidité. Mais je me suis fait plaisir et tout l’essentiel de cette semaine est là : le plaisir !
Une montée en solo, toujours pas de véhicule d’assistance, et je commence à me dire que je risque d’attendre sous la pluie au sommet au risque de choper froid. Mais à 2 bornes du sommet le Trafic fit son apparition dans un concert de klaxons qui me relança et dans un coup de sang lors des 500 derniers mètres à découvert je ne pus m’empêcher de mettre le plateau pour puncher jusqu’en haut alors que la pente était encore à 8/9%.
Cette ascension fut une réelle satisfaction j’y tenais et malgré la pluie je l’ai réellement apprécié. Au sommet une rapide changement de tenue pour éviter une future crève, congratulé par mes compères piétons du jour, je savourais, quelques clichés et c’est notre Bavard qui surgissait du  bois parti de derrière et qui arrivait tout content d’avoir dompter la pente. Mais ne tardait il pas trop, trop occupé à « blablater », pour se changer et se mettre au sec ? réponse dès le lendemain …
Puis notre Grand sur son rythme de…. Grand ! est monté régulièrement sur son 30x30, mais tout aussi impressionné que moi par ce mythe.
Peu de vélo aujourd’hui mais de qualité ! Comme le dit Fourbe : « peut être un mal pour un bien » compte tenu du régime de la semaine. Faut savoir apprécier. Tout de mème une ascension de 12 bornes pour 1300m D+ !
Quelques clichés au sommet et nous redescendimes en voiture sur Ponte di Legno un fief du Giro, passage obligé pour rejoindre notre nouveau point de chute. La pluie toujours présente anéantissait nos derniers espoirs, même infimes de monter le Passo Gavia pour Grand et Moi, surtout lorsqu’on leva la tête et regardions la gueule des montagnes environnantes plus à même de recevoir la neige.
Un balade dans cette charmante bourgade, un café et quelques grignotages et nous reprîmes la longue route pour Fontanazzo au cœur des Dolomites. C’est en toute fin de journée que n’y arrivons.
Un hôtel, Garni Villa Cécilia, demeure « autrichienne » au cœur même des Dolomites, tenue par 2 mamies, toutefois assez sympas mais un tantinet méfiantes.Hébergement que nous allons apprécié jusqu’au bout ! Une petite soirée au resto pour remplir les réservoirs en vue du lendemain qui devrait nous être favorable d’un point de vue météo, et nous permettre d’engranger une grosse étape. J’en profite pour confirmer que rien que pour Sandrine, ce resto vaut le coup d’œil !!! certains en rêveront, j’me comprends… !

Une bonne nuit pour se remettre les idées en place et se lever frais et dispo pour une grosse étape, la 3è.
avatar
Le Bulgare

Messages : 959
Points : 1807
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 52
Localisation : guidé par le plaisir, quelque part sur les routes...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR des Dolomites... étape 2

Message par Le Bavard le Jeu 31 Juil - 5:35

Beau CR! Petite précision, j avais déjà un fort mal de gorge ce jour là mais j ai préféré la méthode de guérison du mal par le mal ....L avenir m apprendra que j aurais du suivre les conseils du Fourbe! Et encore, même sans Mortirolo, je n aurais peut-être pas été mieux les jours suivants donc pas de regrets Wink

_________________
Qu'il est beau de rêver mais encore plus de réaliser ses rêves
avatar
Le Bavard

Messages : 799
Points : 1201
Date d'inscription : 16/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR des Dolomites... étape 2

Message par Le Fourbe le Jeu 31 Juil - 5:52

ben moi le mortirolo je l au trouve dur...en bagnole!c est plus le nettoyage du velo qud la pluie sui m a refroidi.
tres impressionnant de vous voir dans ces pentes.
quelle gnake!
chapeau les marteaux!
avatar
Le Fourbe

Messages : 509
Points : 627
Date d'inscription : 16/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR des Dolomites... étape 2

Message par Le Grand le Jeu 31 Juil - 11:46

Deux choses en préambule:

--C'était ça ou tuer le chien...

--Donc merci aux copains et copines qui ont bien voulu attendre et suivre , filmer notre caprice.( j'ai une petite vidéo qui prouve qu'il y avait bien 1/4 de litre de flotte dans mes gants)

Fier d'avoir franchi ce mythe 1h26 12,5 km  +1290m  8,7km/h pour moi,en équilibre lors des mises en danseuse, dans des conditions, aller:"Dantesques"c'est bon pour les souvenirs de vieillesse.

Frustré+++de n'avoir pas escaladé (on a joué petit slip, mais les amis attendaient et heureusement,car on serait arrivés à minuit à l'hôtel)le Gavia coté mythique par lequel nous étions arrivés l'avant-veille en voiture, ou brigitte et le bulgare pris de vertige, crisaient,ou les quelques cyclistes croisés et motards mettaient pieds à terre pour pouvoir nous croiser,et ou nous avons vu des bouquetins à 10 mètres de la route en équilibre plus que précaire sur une petite falaise.
avatar
Le Grand

Messages : 478
Points : 606
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR des Dolomites... étape 2

Message par Le Fragile le Sam 2 Aoû - 12:02

Voeux exaucés : il pleut : il est fou ce BouBou !
Que nenni eu égard à l'étape de la veille et même si les jambes doivent permettre 1 ascension sans problème.

Du vélo... on en a quand même fait ce matin-là avec le Ciuffo mais au nettoyage et pas du petit
On a même fini sous la pluie.

Et puis bien content que les chaussures aient séché.
Alors partir sous la flotte, trop peu pour l' Boubou. Tout resalir, refaire sécher et risquer d'être malade : c'est peut-être petit slip mais en matière de sûreté la prudence est mère. Il n'y aura pas de GAVIA non plus (un mal peut-être pour un bien : le Boubou y reviendra).

Ca s'est joué a peu de choses pour que les copains puissent profiter d'une accalmie et que l'on puisse monter nous aussi (1 petite heure à l'échelle de l'univers c'est très peu).

Aussi à Ovaro plutôt que de prendre la direction du PASSO DELLA FOPPA plus connu sous le nom de PASSO DEL MORTIROLO, j'ai opté pour le PASSO DELLA CHOCOLATA.
Spécialité Italienne que je vous conseille de déguster si vous allez dans ces coins.

Après être bien restés au chaud, il est temps de suivre nos téméraires Badabeus (titre bien mérité).

Le Bavard est bien passé par là : y a des mouchoirs de partout (je plaisante) et revient sur le Grand.

On rejoint le Bulgare à 1 km du sommet à grand coups de klaxon et la stéréo du Suzuki à fond.
Comme quoi, le Bulgare est sourd, il n'a rien entendu ou pas grand chose.
Les 2 autres larrons arrivent un peu après. Il ne pleut pas.
Le Passo est situé au niveau des bergeries : c'est très beau et bucolique.

En tout cas, montée redoutable qui annonce un peu ce qui nous attend.

Le Bulgare, aussi fort en analyse de pente qu'en matière météorologique nous assène un :
"Les gars, le ZONCOLAN c'est à peu près la même chose avec 1 ou 2 % de plus".

On est rassurés d'un coup... par contre le MONTE ZONCOLAN doit bien rigoler  Razz  Razz  Razz .
avatar
Le Fragile

Messages : 354
Points : 404
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 57
Localisation : Plans-Foireux village

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR des Dolomites... étape 2

Message par Le Bavard le Ven 8 Aoû - 17:36

Non, Mazzo mon petit Fragile Wink  Facile à retenir de grimper le Mortirolo à partir de Mazzo Razz  (Ovaro, c'est le pied du Zoncolan bounce )

_________________
Qu'il est beau de rêver mais encore plus de réaliser ses rêves
avatar
Le Bavard

Messages : 799
Points : 1201
Date d'inscription : 16/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR des Dolomites... étape 2

Message par Le Fragile le Sam 9 Aoû - 6:13

au temps pour moi, c'est Zonco qui m'a mis les ébariaules  scratch 
... mais comme de toute façon, je l'ai pas grimpé... Embarassed
avatar
Le Fragile

Messages : 354
Points : 404
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 57
Localisation : Plans-Foireux village

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR des Dolomites... étape 2

Message par Il Ciuffo le Dim 10 Aoû - 16:06

C'est la journée de "repos" !!! …ben pas tout à fait car j'ai trouvé la route longue et fatigante sous ces trombes d'eau jusqu'à notre hébergement du Val Di Fassa. Pas mécontent d'être arrivé le soir et bravo à nos trois courageux du jour (j'suis comme le Fourbe la pluie ne me gênant pas plus que cela pour moi, mais plutôt pour le vélo tout propre du matin qu'il aurait encore fallut nettoyer). 
Regrets également partagés pour la face mythique du Gavia…mais pas dans ces conditions sous la pluie voire la neige.
avatar
Il Ciuffo

Messages : 694
Points : 850
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Dans les limbes du temps !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR des Dolomites... étape 2

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum