CR Arvan Villards 2017 Etape 2...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CR Arvan Villards 2017 Etape 2...

Message par Le Bulgare le Jeu 20 Juil - 21:39

CRs de l’été, suite…
TOUR DE L’ARVAN VILLARDS : 2ère Etape HERMILLON / HERMILLON par Les Cols du Télégraphe et du Galibier avec un peu plus de 2500m D+
__________________________________________________________________________________
Après une 1ère étape encourageante, physiquement et mentalement, je me présente au départ, ce jeudi matin pour une belle étape montagnarde avec 2 cols de légende : le Télégraphe et le Galibier.
A 9H le départ fictif est donné. Nous partirons groupé pour traverser la vallée qui nous mène jusqu’à  St Michel de Maurienne où le départ lancé est donné (début du chronométrage).
Comme la veille, un groupe de cadors d’une grosse vingtaine, se détache dès les premiers hectomètres de montée. Pas question de tenter quoi que ce soit, mais plutôt adopter mon rythme au plus près de mon seuil afin d’être au maximum efficace sans me mettre dans le rouge.
Comme à l’accoutumée, je monte en souplesse avec une bonne cadence malgré quelques douleurs musculaires, les groupes se forment petit à petit, mais je ne cherche à suivre personne pour garder mon tempo.
Le Télégraphe, avec sa montée assez ombragée, permet de ne pas trop cuire, malgré un beau soleil. Il sera tant de griller dans le Galibier !
Le Télégraphe sera bien monté, un remplissage de bidon au sommet et me voilà plongé dans la descente sur Valloire. Les vacanciers et afficionados du Tour sont déjà bien présents avec leurs camping cars. Valloire est très animé, et la traversée doit être prudente.
La sortie de l’agglomération rappelle vite que nous sommes en montagne. La route s’élève sèchement à nouveau pour rejoindre Les Verneys avant une partie plate nous menant au pied de l’aérodrome local. Le paysage est magnifique, le soleil bien présent, … le pied. De plus que les jambes n’ont pas l’air mal, bien mieux qu’au bas du Télégraphe.
La pente n’est pas trop sévère dans sa première partie, je monte (toujours) souple, pense à écouter les conseils de Fourbe et Hipo en m’hydratant régulièrement !
Les places sont stabilisées depuis la sortie de Valloire.
Arrive le point stratégique de Plan Lachat et ses 8 derniers kms d’ascension bien plus pentus.
Je décide de ne pas m’affoler et de garder mon tempo qui m’a pas trop mal réussi jusqu’ici, sachant que le final des 2/3 derniers kms est assez raide. Contrairement à l’année dernière où l’arrivée avait été fixée au niveau du Tunnel du Galibier à cause de la neige et du verglas, cette année l’arrivée sera bien jugée au sommet à 2647m d’altitude. Le dernier km étant autour de 10/ 11%
J’essaie d’être le plus régulier possible, ne cherchant pas à revenir sur un concurrent à tout prix, mais plutôt à gérer mon effort.
J’admire toujours autant ce fabuleux paysage, malgré l’intensité de l’effort, et me dis que j’ai vraiment de la chance, site superbe, physiquement çà  à l’air d’aller… bref le pied !
Petit à petit les kms défilent et j’aperçois le tunnel. Arrivé sur place je constate, je ne l’avais pas vu l’année dernière, que celui-ci est ouvert à la circulation pour les voitures, je ne m’en étais jamais aperçu ! croyant qu’il était fermé.
Arrive le dernier km très raide, mais il m’en reste un peu dans les cannes et je donne tout jusqu’à la ligne d’arrivée.
Cette fois, je suis à ma place au classement, les gars référents battus la veille, sont devant moi aujourd’hui. Je termine 58è au scratch et 4è de ma catégorie à 35’ du vainqueur, toujours le Belge Tim Alleman.
Cela fait 2 jours que je donne le maximum de ce que je peux faire en essayant de gérer au mieux l’effort, mais commence à appréhender l’étape de demain, plus corsée avec l’enchainement Glandon/Croix de Fer/Mollard/Le Corbier.
Le temps clément au sommet du Galibier me permet d’enfiler juste un gilet et de redescendre tranquillement sur Valloire pour remonter les quelques kms menant au Télégraphe et redescendre sur St Michel de Maurienne.  Je me surprends dans ces 2 descentes à prendre du plaisir dans celles-ci ce qui m’étonne.
Au bas, ne me reste plus qu’à reprendre la vallée pour rejoindre St Jean de Maurienne et Hermillon pour un repos salvateur en vue du lendemain.
avatar
Le Bulgare

Messages : 979
Points : 1847
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 52
Localisation : guidé par le plaisir, quelque part sur les routes...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum