CR de la Chambérienne Bauges du dimanche 30 juillet 2017...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CR de la Chambérienne Bauges du dimanche 30 juillet 2017...

Message par Le Bulgare le Mar 15 Aoû - 21:10

Ce dimanche matin 30 juillet, rebelote, un départ à 5H du mat pour repartir à Chambéry, petite fatigue ressentie, mais la satisfaction d’avoir pu passer une partie de l’ aprèm avec mon fils et rien que çà m’a redonné le moral.
Il est 7H lorsque j’arrive sur le site de l’épreuve. J’ai quand même du m’arrêter sur une aire de repos pour une micro sieste, mes yeux commençant à se fermer.
Les orages sont annoncés pour fin d’aprèm ce qui devrait nous laisser le temps d’arriver.
On retrouve les mêmes que la veille, mais d’autres sont venus se greffer pour cette 2è étape.  Le peloton semble nettement plus conséquent.
Rebelote, départ fictif sur un gros rythme, mais je reste devant. Par contre dès le départ réel donné je ne cesse de reculer ! Les cannes sont encore moins bonnes que la veille.  Je crains le pire. Décidément ce n’est pas mon week end. Je pense payer ma semaine chargée au boulot, la fatigue accumulée et le manque d’entrainement de ces derniers jours. Tout çà à cassé mon rythme et je le paye sur ces Chambériennes.
Aujourd’hui le parcours n’a pas été modifié et au programme Le Col de Maroccaz(pas en totalité), Le Col des Prés, Le Col de Leschaux et le Mont Revard.
Une fois les furieux lâchés, le rythme s’est emballé. Et très très vite j’ai compris que j’allais en bavé. Pas de cannes. Ce sera sauve qui peut. La première bosse arrive vite et surprend un bon nombre de concurrent. La pente est sévère, çà fait mal, et je n’ai d’autres solutions que la moulinette pour soulager les quadris endoloris.
Un peu plus de 20 bornes et nous laisserons la route du col de Maroccaz pour une petite descente nous menant vers la route du Col des Prés. Celui là aussi n’est pas triste, mais j’ai l’avantage de le connaitre pour l’avoir pris à plusieurs reprises lors de la Scott Cimes du lac d’Annecy. La montée sera quand même laborieuse, toute en gestion de l’énergie qu’il me reste.
Au sommet, nouvelle descente, pour reprendre la route tobbogan du col de Leschaux où je fais un tempo et récupère quelques gars.  Au sommet nouvelle route en faux plats et quelques montées qui nous mènera au pied du Revard.  Sur cette approche je ne suis accompagné que d’un seul concurrent qui reste dans ma roue. Cette route me parait interminable puis la pluie arrive, il faut dire que le ciel était bas depuis un bon moment.
Puis d’un coup un cycliste sorti de nulle part, nous passe comme un avion sous la pluie. Il s’agit d’un coureur pro de Cofidis à l’entrainement, qui visiblement n’en a que faire de la météo…  impressionnant ! Je le regarde s’éloigner au loin, mais surpris je n’aurai pas eu le temps de voir de qui il s’agissait. Et je repris mon chemin de croix.
La pluie s’intensifiait pour devenir torrentielle ! heureusement elle n’était pas froide. Les quelques partie descendantes m’ont fait constater que je n’avais plus de freins.  Redoublant de prudence je dus laisser partir mon compagnon de route. J’attaquai le Revard sous le déluge.
Ce Revard, que j’avais aussi escaladé dans mes jeunes années, était redoutable. 13 bornes de montée avec des pourcentages autour de 8/9% sur de longs passages. Faut dire que quand t’as plus de cannes, tout te semble dur !
Heureusement dans sa dernière partie, la pluie a cessé. J’espère que la longue descente de 25 bornes sur Chambéry ne sera pas trempée. Par chance celle-ci sèchera assez rapidement. Mais complètement cuit je ferai une descente relativement prudente et pour confirmer cette organisation un light, j’ai la surprise de voir le boulevard d’arrivée fermé par des barrières, les bénévoles stoïques nous regardant partir sur une mauvaise route tant et si bien que je franchirai la ligne d’arrivée à l’envers comme beaucoup d’autres concurrents.
A l’arrivée ce sera une 85è place au Scratch et une 9è place en catégorie.
Mais l’objectif est atteint puisque je marque quand même pas mal de points sur ces 2 jours.
Au classement général scratch du Challenge Rotor je remonte à la 4ème place et suis 1er de ma cétégorie.
Je ne garderai pas un souvenir impérissable de ces Chambériennes, mais elles m’auront permis d’assurer ma 1ère place en catégorie, et il me suffira de terminer la Scott pour la gagner au général.
Quant au classement général scratch, ce devrait être impossible de rester 4è car Rodolphe Lourd, champion de France master est revenu à quelques points de moi et s’il est présent à St Jorioz, il me sera impossible de rivaliser. Mais la lutte sera aussi serrée avec Franck Januel de St Chamond qui me talonne au général.
Mais l’objectif devrait quand même être rempli, puisque celui-ci était un top 10 au scratch et essayer de gagner ma catégorie.
Rendez vous pour la prochaine cyclosportive le 13 aout à l’Etape Sanfloraine dans le Cantal pour préparer la dernière manche du challenge Rotor le 27 aout à St jorioz en haute savoie.

Une chose est sure, je vais remettre la pression à l’entrainement pour bien finir ce mois d’aout.
avatar
Le Bulgare

Messages : 997
Points : 1883
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 52
Localisation : guidé par le plaisir, quelque part sur les routes...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum