le CR de Lyon Mont Blanc Lyon 2018...

Aller en bas

le CR de Lyon Mont Blanc Lyon 2018...

Message par Le Bulgare le Dim 10 Juin - 22:04

CR d’un beau Week End entre plaines et montagnes.
Pas trop de temps cette semaine pour réaliser le CR de Lyon Mont Blanc Lyon. Donc ce n’est qu’aujourd’hui que je vous fait part de mon CR
 
2 et 3 juin, premier objectif d’une saison 2018 qui se charge de plus en plus.


Samedi 2 juin, RDV à 5H chez Fourbe avec le Prince pour rejoindre le reste de l’équipe à Bourgoin Jailleu. Le plaisir est là de réaliser cette belle épreuve avec les potes. De plus la météo annoncée n’est pas mauvaise. Quoi de mieux !
Nous retrouvons, Rafale, Hipo, Monstre, Il Ciuffo, Marchand. Malheureusement Bavard a du déclarer forfait en délicatesse avec son dos.
Les prépa terminés, nous voilà prêts à en découdre.


1ère étape : Bourgoin Jailleu – Combloux 204 km et 3800m D+… sur le papier !
Aller Go ! Nous voilà partis pour une belle partie de manivelles à traverser la vallée du Rhône. L’objectif est de se tester sans calculer, voir si la prépa du printemps a été efficace, avant le gros bloc d’épreuves à venir avec en ligne de mire l’ogre de juillet.
D’entrée de jeu, après quelques kms d’échauffement, je pris un rythme de croisière que nous partageons entre LFCistes. Nous traversons, sur ce tempo régulier, St Savin, Montcarra, Dolomieu, mais c’était sans compter un grain de sable dans notre belle mécanique que notre train rose, noir et blanc, qui fait jaser quelques cyclistes que nous doublons. Notre ami Monstre( il me semble que c’est bien lui, si ma mémoire ne fait pas défaut) nous fit un « pschiiiit » ! réparation sous les regards amusés et taquins des autres équipes nous doublant. Quelques LFCistes prirent les devant pour ne pas subir un retour trop rapide. Et voilà tout rentra dans l’ordre, nous reprenons la marche de notre belle mécanique pour un regroupement général de notre team. Le tempo est repris lui aussi et nous avançons au gré des toboggans de la route en traversant les villages de Corbelin, Chimilin, Pont de Beauvoisin.
Entre temps au sommet d’un des coups de cul du parcours, nous conviendrons de laisser Marchand et Il Ciuffo prendre un groupe à leur allure, pour éviter d’être trop dans le rouge à chaque ascension. Nous poursuivrons donc notre tempo à 6.
Quelques instants après nous prendrons la route d’Aiguebelette pour rejoindre La Bridoire, Rochassieux, La Bussière, Munin. A cet instant nous sommes tout proche du Lac d’Aiguebelette, petit clin d’œil à notre ami le Rameur, site bien connu pour lui avec de multiples séances d’entrainements avec ses poulains.
Nous continuons vers notre premier ravito, en passant vers Attignat, Le Mollard Favier, La Bauche et enfin Les Echelles pour ce ravito qui est le bien venu.
Nous en profitons pour refaire le plein des batteries en vue de la suite du programme. Faut dire que pour l’instant aucune des 3 grosses difficultés ne s’est présentées.
Soudain je réalise que le lieu ne m’est pas inconnu. Nous nous engageons dans les gorges du Guiers. Je fais moins le malin, avec  cette route en surplomb qui me fout les j’tons, je la connais bien ayant des amis à La Ruchère. Ils ont poussé le vis à construire cette route sur un tablier suspendu dans le vide. Le temps me durait de passer cet endroit.
Puis après de longues parties de manivelles, de relais entre LFCistes, nous voilà au pied de la 1ère bosse, le Col du Granier. Pas des pourcentages de malade mais une ascension régulière que je connais bien pour l’avoir fait l’année dernière lors de La Chambérienne.
Les cadors vont s’expliquer devant, pour ma part, je vais grimper à mon rythme sans me mettre dans le rouge, la route est encore longue et le profil restant n’est pas triste. Mais les cannes sont là, c’est bien là l’essentiel.
Belle descente que j’apprécie, exercice qui m’est plus agréable depuis quelques semaines, moins de crispation, plus à l’aise, le vélo doit surement y être pour quelque chose, mais la confiance aussi.
Nous plongeons sur La Palud, Saint André et son lac où nous nous trompons de lieu de ravito, suivant un mauvais balisage, trop ressemblant avec celui de LMTBL. Dommage car le site avait l’air bien sympa tout comme les baigneuses ! je rigole …
Nous continuerons avec l’espoir de trouver notre 2è ravito en passant par Les Marches, Gringalet et enfin Montmélian, où nous nous gaverons en solide et liquide.
On traversera l’Isère, pour avancer vers notre prochain col. Nous traverserons l’Arc à Aiguebelle pour rejoindre Albertville.
Peu après Albertville nous quitterons cette vallée pour un gros morceau de bravoure, direction le Col de Montessuit. Inconnu au bataillon, mais quelle m…. ! impressionnant par ses pourcentages entre 10 et 14% sur une toute petite route, par contre le site est très beau.  Au sommet peu d’accalmie car la route va alterner entre montées et passages en balcon pour rejoindre la route du Col de la Forclaz situé à 3 km sur notre gauche. Nous plongerons alors à droite pour rejoindre Villard sur Doron, lieu du dernier ravito avant la dernière grosse difficulté.
Le plein d’eau est nécessaire car la chaleur est bien présente et « l’homme au marteau » nous guête. Ne lui faisons pas de cadeau.
Voilà le moment de la dernière bosse et pas des moindres avec la montée de Bisanne. Les pourcentages sont conséquents, le soleil est de plomb, la température corporelle monte et « lui » là haut nous guête. Le moindre signe de défaillance et il va se charger de nous !
Fourbe s’en est allé comme une gazelle, Monstre un peu plus loin et moi encore plus loin. Rafale, Hipo et le Prince un peu plus loin encore. Ce dernier aurait bien échangé son 36 pour un 34 !
Au fil de la montée, mètre après mètre je reviens tout doucement sur Monstre, non sans en chier, obligé de mettre pied à terre pour m’abreuver, n’y arrivant pas sur le bike, tellement employé dans l’effort. C’est en duo que nous arriverons au sommet où Fourbe nous attend. Par chance pour nous, les organisateurs, au top comme d’habitude, avaient mis en point d’eau au sommet. Il sera salvateur.
S’en suit les arrivées échelonnées de nos 3 compères restants. Ce sera ensuite une longue et belle descente sur le Col des Saisies, qui me rappelle l’échéance de juillet prochain avec le Tour du Mont Blanc, l’Orgre estival de cette saison.
Nous plongerons jusqu’au pied de la dernière petite, toute petite montée sur Mégève, avant de descendre sur les 4 derniers kms pour rejoindre l’arrivée à Combloux. Théatre d’arrivée de mon 1er Lyon Mont Blanc Lyon alors que je n’avais que 18 ans !
Nous sommes les premiers à arriver. Le site et le comité d’accueil est super sympa. Les locaux dans un lycée sont top, nous seront bien lotis pour une récup méritée.
Le Garmin indiquera une « légère variante » par rapport au programme initial :
209 km , 4150m D+ et un bon 26km/h de moyenne.
Venu pour me tester, voir où j’en étais, je n’ai rien calculé, donné ce que je pouvais et au final suis bien content de la condition et des sensations. Reste à savoir comment seront les cannes demain après le raid du jour.
La soirée sera passée à se reposer, nettoyer les bikes, refaire le plein des réservoirs…. Et bien sur refaire l’étape !
Une belle journée s’achève, et par chance, je tombe dans la bonne chambre avec Hipo, Il Ciuffo et Prince, chambrée calme et respectueuse !
Que dire de celle d’en face ?... entre pêts, éclats de rire et j’en passe et des meilleurs, dégondage de fenêtre…. pour ventiler les gaz (mais non Meije tu n’es pas là !), je vous laisse deviner …

Sur ce RDV est pris demain matin pour un petit dèj à partir de 5H30 et un départ d’étape à 7H.

 
Dimanche 3 juillet : 2ème étape Combloux – Bourgoin Jailleu 204 km et 2600m D+… sur le papier.
Le lever matinal, n’est pas trop problématique, un petit dèj copieux mais correct, les sacs terminés, nous voilà en tenue près à en découdre après avoir bien échangé sur le bon équipement vestimentaire à choisir, car le ciel est chargé ce matin, mais pourtant la météo n’annonçait rien de méchant. Ce sera quand même maillot cour et léger gilet dans la poche. La température n’est pas trop basse malgré l’heure matinale.
Ben voilà faut y aller et on y va ! remontée sur Mégève par les hauteurs afin d’éviter le départ de La Time Mégève Mont Blanc du jour. Ce sera des sensations diverses suivant les compères. Il Ciuffo et Marchand ayant decidé de faire route ensemble dès le départ.
Les 6 autres LFCistes  ensemble, attaquerons cette 2è étape avec de suite un gros tempo, pas de calcul, on y va. Après le passage à Mégève, direction Praz sur Arly, descente sur Flumet où nous attaquerons la 1ère bosse du jour, Le Col des Aravis. Fourbe toujours intouchable s’envole avec Rafale dans la roue. Pour ma part je fais un début de bosse prudent, attend Monstre qui enlève le gilet et nous montons tous les deux sur un bon rythme, tout au moins pour moi, car je ne peux pas bien faire plus. Nous revenons petit à petit sur Rafale décramponné par Fourbe, mais celui-ci, costaud en remis une couche pour nous laisser à quelques longueurs à l’approche du sommet.



Paysage magnifique des alpages, sommets enneigés… superbe. Regroupement du club des 6 et plongée sur  La Clusaz et Saint Jean de Sixt. Le rythme est soutenu et nous avons devant nous une belle partie de manivelles avant la 2è grosse bosse située à 5à km de l’arrivée. Mais volà, il ne faut pas croire que ce sera tout plat, car le CT Lyon est malin pour dénicher des talus à la c.. comme cette bosse à 16% le long de la roche où nous doublons de charmantes nanas en prise sauf une qui prend nos roues à la surprise générale, même si elle pète un peu plus haut, chapeau !
Le club des 6 a des gestions différentes, Hipo, Rafale et Prince gère leur réservoir énergétique, Fourbe, Monstre et Bulgare ne calcule pas et enchainent les relais pour maintenir le club des 6 dans une bonne vitesse de croisière.
Toboggans après toboggans, bouts droits après bouts droits, relais après relais, les km défilent et arrivent le premier ravito à Thônes. Le moment de faire le plein.
Puis ce sera direction Annecy, Epagny, Sillingy, direction St Eusèbe (souvenirs d’ados) où dans cette bosse du côté de Vaulx, Fourbe commençait à faire le yoyo sur sa roue arrière … « pschiiit ». Ben voilà, séance mécanique, 100, 200 coups de pompes plus tard et nous voilà Fourbe, Monstre et moi, en chasse derrière nos 3 gestionnaires partis en éclaireur. La jonction se fera quelques kms plus loin. Le tempo est toujours efficace et régulier, comme dirait Fourbe « çà ne moufte pas » !
Nous progressons ensemble sur Vallières lieu du 2è ravito. Après un 2è plein nous apprenons qu’un seul concurrent est devant nous. Nous reprenons notre train direction les gorges du Fier pour arriver vers Seyssel au bord du Rhône.
Les cannes sont toujours pas mal, je me surprends, mais suis content. Je verrai bien si ça va au bout comme çà.
Puis survint un passage un peu merdique, plein de gravillons, pas l’idéal, mais ça passera. Le rythme peut reprendre. Direction Contrevoz et le Col d’Ordonnaz.
Contrevoz et le dernier ravito qui fera du bien. Le dernier Col, sans de trop gros pourcentages, régulier sur une dizaine de bornes. Les kms commencent à peser dans les cannes pour certains.
Vers le sommet, un ravito de flotte nous fera du bien. Ce sera maintenant les 50 derniers kms où le train reprendra ses droits, soutenu et en relais pour certains et toujours en gestion pour les autres. Cela ne me gêne pas, ni Fourbe qui voltige par rapport à hier où il me semblait plus cool.
Le parcours tournicotant en toboggans, enchainant montées descentes nous emmène à l’approche du Rhône et les derniers kms arrivent. Les « bouts droits » s’enchainent  et petit à petit nous nous rapprochons de Bourgoin et de l’arrivée. Le GPS indique les 200kms, le terme de l’étape est tout proche. 2/3 kms… puis soudain un panneau indique Bourgoin 13km !
Je comprends alors que mon réservoir est sur la réserve, m…., un peu tard pour m’alimenter, j’ai un peu oublié de me ravitailler. Le régime moteur commence à baisser, je me laisse glisser dans les roues pour gérer le peu d’essence qu’il me reste. Je compte les kms les uns après les autres, les cannes me lachent, les muscles deviennent douloureux et ce qui devaient arriver arriva… je décroche du train.
Je fais ce que je peux pour continuer à mon rythme. Les copains se rendant compte de ma défaillance lèvent le pied et m’attendent. Ils m’emmèneront ainsi, gentiment jusqu’à l’arrivée.
Nous serons aussi aujourd’hui les premiers à arriver.
Je finis cuit à cause de cette hypoglycémie. Il m’aura manqué 5/10 bornes. Mais jusque là les jambes étaient bonnes, elles ont répondues présentes et j’en suis heureux. J’ai donné tout ce que j’avais, sans calculer. Je voulais voir où j’en étais et c’est plutôt encourageant pour les toutes prochaines échéances.
Le Garmin, là encore, donnait 216kms pour 2960m D+ et 30km/h de moyenne.


Super content de ce week end partagé entre LFCistes. Les uns prenant soin des autres, partageant le gout de l’effort, une passion, qui nous amènent à nous surpasser et à vivre des superbes moments entre potes.
Belle édition 2018. Merci à vous.
avatar
Le Bulgare

Messages : 1131
Points : 2149
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 53
Localisation : guidé par le plaisir, quelque part sur les routes...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le CR de Lyon Mont Blanc Lyon 2018...

Message par Le Monstre le Lun 11 Juin - 4:23

Beau CR, comme d'habitude
Il retranscrit bien le beau weekend passé  ensemble 
Petite précision tout de même : je ne suis pas le creveur fou de LMB, tu me confonds avec Il Ciuffo qui perce plus qu'il n'a de chambre de secours
Il a tout de même progressé  depuis le dernier LBM puisque les chambres de secours n'étaient cette fois .... pas crevées
avatar
Le Monstre
Admin

Messages : 1036
Points : 1462
Date d'inscription : 04/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://lfcyclosport.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: le CR de Lyon Mont Blanc Lyon 2018...

Message par Le Bulgare le Lun 11 Juin - 4:38

Une semaine, c'est trop long pour ma mémoire...!
Bien sur que c'est Il Ciuffo qui "pschiiiit" sans cesse.
3 crevaisons sur la première etape au grand bonheur du Marchand.
avatar
Le Bulgare

Messages : 1131
Points : 2149
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 53
Localisation : guidé par le plaisir, quelque part sur les routes...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le CR de Lyon Mont Blanc Lyon 2018...

Message par Le Fourbe le Lun 11 Juin - 17:03

j ai beaucoup apprecie.je suis pret a recommencer l annee prochaine!
organisation sans faille et temps ok
merci a tous
avatar
Le Fourbe

Messages : 573
Points : 697
Date d'inscription : 16/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le CR de Lyon Mont Blanc Lyon 2018...

Message par Le Lapin le Lun 11 Juin - 17:45

Bravo à vous cela donne envie mais il faut débrancher le cerveau pour répondre ok.....bade de fou
avatar
Le Lapin

Messages : 562
Points : 720
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 56
Localisation : saint etienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le CR de Lyon Mont Blanc Lyon 2018...

Message par Le Corse le Lun 11 Juin - 17:54

TRÈS BEAU CR..MERCI BULGARE.
Je propose de changer le surnom Il CIUFFO EN IL CREVO Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
avatar
Le Corse

Messages : 212
Points : 240
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le CR de Lyon Mont Blanc Lyon 2018...

Message par Le Bavard le Lun 11 Juin - 20:13

Beau CR qui alimente encore plus mes regrets....Mais ce dimanche, quand je vois qu'une seule montée au Bessat et surtout la descente a été un calvaire, je ne risquais pas de venir.

_________________
Qu'il est beau de rêver mais encore plus de réaliser ses rêves
avatar
Le Bavard

Messages : 950
Points : 1436
Date d'inscription : 16/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le CR de Lyon Mont Blanc Lyon 2018...

Message par Le Grand le Mar 12 Juin - 5:26

respect les gars !... les boules ,les boules pour moi...
avatar
Le Grand

Messages : 525
Points : 659
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le CR de Lyon Mont Blanc Lyon 2018...

Message par Le Ché le Mar 12 Juin - 8:13

bravo les champions  Twisted Evil
ça me rapelle de bons souvenirs. Wink
avatar
Le Ché

Messages : 241
Points : 299
Date d'inscription : 16/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le CR de Lyon Mont Blanc Lyon 2018...

Message par La Pothicaire le Mer 13 Juin - 7:42

Bravo à tous !!! Contente que vous n’ayez pas trouvé la pluie !! Des moments inoubliables qui resteront gravés dans vos mémoires !
avatar
La Pothicaire

Messages : 535
Points : 659
Date d'inscription : 17/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le CR de Lyon Mont Blanc Lyon 2018...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum