Le CR Des Dolomites... étape 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le CR Des Dolomites... étape 4

Message par Le Bulgare le Sam 2 Aoû - 15:36

...
Mercredi 23 juillet, étape 4.
Ouh là là ! quel difficile réveil pour mézigue !
Du mal à ouvrir les yeux, grosse, très grosse lassitude, yeux gonflés, impossible de retrouver mes neurones. Ca va être ma fête ! J’espère que Bavard ne m’a pas filer sa « pégolle ». L'étape d'hier avec le Gardecchia/Val di Fassa doit être encore dans l'organisme.

Retrouvailles au petit déj, briefing quotidien. Je laisse le soin à mes compères de fixer le programme. Il s’agira comme convenu du Passo Sella, Passo Val Gardena, Passo Campolongo, Passo Fedaïa/Marmolada et pour ceux qui ne l’on pas fait le Gardecchia/Val di Fassa.
Le ciel est favorable, merci Bulgare, (clin d’œil à notre Boubou médisant !).
Aujourd’hui je risque de me faire discret, à gérer, gérer,gérer comme je peux les quelques forces qui me restent, me demandant comment j’allais faire.
Bavard après une journée de repos, réintègra le peloton, non sans fébrilité.
Montée du Passo Sella à 2200m, sans très grosses pentes, ce sera le cas pour les 3 premiers cols, heureusement pour moi, aujourd’hui. Montée avec Fourbe sur tempo moyen, superbe paysage, avec une première partie boisée puis sur sa seconde partie un final en alpages avec des vues magnifiques. Contrairement aux cols que nous avons grimpés jusque là, celui-ci devait être plus touristique et connu car le monde était là. Il suffisait de voir le nombre de piétons au sommet et le nombre de voitures ! Mais quelle vue !
Je demandais à ne pas trop trainer au sommet car je n’avais pas chaud.
Petite descente pour reprendre la route du Passo di Val Gardena 2100m, rien de bien méchant mais suffisant pour moi en manque de sensations. Col tout aussi joli au milieu de la verdure et des roches dentelées des Dolomites. Les écarts étant faibles, nous redescendons tous ensembles après quelques clichés et et non sans avoir pris le temps de se rincer l’œil au préalable….. non pardon,  admirés quelques merveilles de la nature de la gente féminine, la « Bianchi » par exemple, n’est ce pas il Ciuffo ? encore tout retourné ! et que dire des skieuse à roulettes… !
Bon faut bien avancer quand même, et nous voilà engagé dans la descente pour rejoindre Corvara, le pied du Passo Capolongo 1900m, pas très difficile pour les autres, mais pour moi, toujours dans le « gaz », suffisamment incliné. Nous voilà reparti dans l’escalade du 3è col de la journée et Il Ciuffo, toujours le feu au fesses, n’est pas rital qui veut, s’envola rejoindre la « Bianchi » qui nous avait dépassé lors de l’enlèvement de notre coupe-vent au bas de la descente. Malheureusement pour lui elle était accompagné de son photographe  « attitré ».
Mes compères s’envolèrent, et je trainais ma peine au sommet comme je pouvais me demandant un peu si cela était raisonnable ?!
Au sommet, connaissant un peu la Marmolada 2060m, pour l’avoir grimpée il y a ……. 27 ans, je me dis qu’il serait plus judicieux et plus raisonnable de couper par le Passo Pordoï 2300m plus haut mais moins pentu pour rejoindre l’hôtel. Ce fera quand même 3 cols à plus de 2000m et un à 1900m. Pas trop mal pour un Bulgare HS. A Arabba, dans la descente, à l’intersection avec Passo Pordoï, j’indiqua à mes compères que je ne me sentais pas de faire la Marmolada et je rentrai par le Pordoï. Bin courage à tous, et dieu sait qu’il allait leur en falloir ! Ils vous raconteront.
Suite à ma bifurcation, Bavard m’emboita le pas, visiblement pas encore suffisamment remis. L’image du Pordoï que j’avais escaladé presque 3 decennies auparavant avait disparue. Je l’ai trouvé très sympa et joli, tout en lacets au milieu de cette verdure. Je me mis à ma main un moment avec Bavard puis en solo, c’est peu être le col de la journée que j’aurai le plus apprécié vu mon état.
En regardant , au détour d’un virage, la route en dessous, pour voir où était le bavard, qui s’était arrêté, je vis 2 « motos » montés sur un gros rythme. Ils n’ont pas tardé de me rattraper, j’ai reconne Davide Malacarne d’Europcar acommpagné d’un autre italien inconnu pour moi. Ils montaient tout en discutant, sur un bon « tempo ». Au sommet j’attendis le Bavard qui cherchait à joindre sa moitié.
Puis descente en duo puis en solo ne sachant pas ou était passé le Bavard qui avait filé tabour battant devant.
Retour tranquille à l’hôtel où le repos m’attendait. Besoin de sommeil. C’est là que nous retrouvons La Grande partit plus tard, qui venait de se faire le Passo Sella. Petit à petit elle se fait un beau palmarès.
Il faut dire aussi que l’hôtel avait été très sympa. Nous devions quitter l’hôtel le matin même pour rejoindre en fin d’aprèm notre 3è destination à l’est des Dolomites à Calalzo di Cadore, après l’étape, distante de 90 bornes environ.
Ils ont accepté de nous laisser une douche et une chambre pour se laver afin de faire le voyage dans un état convenable et confortable. Le lit m’attendait et fut le bienvenu pour sieste salvatrice après une journée dans le « brouillard » me concernant. Et que dire de la terrasse avec table et chaises longues ! Merci les mamies !
Tous décrotés et flamboyant, régalés par nos nanas qui avaient pris soins de nous concocter un casse croute (merci à vous mesdames pour le soin que vous avez pris à notre encontre)
C’est en convoi que nous prîmes la route pour Calalzo. Puis chacun de son côté au gré des haltes pour se retrouver devant l’hôtel, l’Albergo Calalzo de Roberto !!!!
Enormisssime, Grandissimo…..Roberto !
Un accueil inimaginable, un  service, une gentillesse hors norme. Impressionnant !
Arrivés à 20H, après avoir appelé de la voiture sur le trajet pour commander le repas si cela était possible, nous nous installons dans les chambres pour se retrouver dans la salle pour le repas.
Du rarement vu, pour ne pas dire jamais, peut être sauf au cinéma.  Roberto s’est mis en quatre avec son équipe pour prendre soin de nous. Un repas énormissime, gargantuesque, quantités, qualités, tout y était. De quoi se retaper pour demain.

C’est le ventre « plein » que je me mis au lit en espérant que demain je retrouve mes neuronnes et mes jambes.
avatar
Le Bulgare

Messages : 987
Points : 1859
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 52
Localisation : guidé par le plaisir, quelque part sur les routes...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR Des Dolomites... étape 4

Message par Le Fragile le Sam 2 Aoû - 20:35

Lever du jour dans le Val di Fassa : le temps est magnifique et ça tombe bien.
Le Yaourtier ne se trompera pas dans ses estimations climatiques et surtout c'est le jour des beaux paysages.
Les Dolomites vont nous livrer dans leurs écrins leurs plus beaux diamants : Sassolungo, Gruppo Sella et Marmolada.

Petite photo groupée et on part sous un soleil magnifique.
Le Grand ne connaissant toujours pas le parcours (d'ailleurs il n'en connaîtra aucun, je ne sais même pas s'il a regardé un peu les cartes et les profils), je décide de l'attendre.
De toute façon, les copains, une fois de plus sont tous devant.
Direction PORDOI-SELLA. J'accompagnerai le Grand jusqu'à la bifurcation et monterai ensuite à mon allure.
On y est et une magnifique skieuse à roller semble nous indiquer la route.

Je prends mon allure et reviens sur un Ciuffo une fois de plus... on dira... distrait par la gente féminine.
On passe sous le Gruppo Sella : c'est magnifique encore plus beau qu'en vidéo ou photos.

Virage à droite et on aperçoit le col et sur la gauche les 3 murailles du Sassolungo et à droite le Gruppo Sella.

Il y a des jours ou le vélo c'est fantastique.

PASSO SELLA 2244 m

La suite est tout aussi belle et décrite par le Bulgare.

PASSO GARDENA 2121 m

Corvara

PASSO CAMPOLONGO 1875 m

A Arraba, on va laisser le Bulgare en dette de forces et le Bavard toujours malade pour se concentrer sur le gros morceau du jour : le PASSO FEDAIA ou la MARMOLADA, lieu mythique du Giro.

Au pied on propose à notre kiné préféré de monter à son allure : nous (Grand, Ciuffo et Fragile), on restera ensemble.

D'entrée, la pente avoisine les 12 % pendant un bon kilomètre (on a dû prendre un raccourci car ça n'était pas sur le profil).
Je suis sur mes gardes car s'il y a quelque chose à ne pas louper c'est le Serrai di SottoGuda qui correspond à l'ancienne route et par laquelle aucun véhicule sauf les vélos ne peut passer.
Après différentes recherches dans les villages traversés, l'affiche apparaît enfin.

L'entrée dans les gorges est tout simplement magique et fait oublier les rudes pentes.

Fraîcheur, torrent, cascade, l'instant est magique tout au long des 2 kms de gorges que malheureusement Le Fourbe n'a pas empruntés.

cliquer sur l'adresse ci-dessous pour partager un peu de notre périple
http://www.magicoveneto.it/dolomiti/marmolada/Serai-di-Sottoguda-Fedaia-Marmolada-Malga-Ciapela.htm

J'ai prévenu mes acolytes : à la sortie on est dans le dur.

Malga Ciapella : un doux nom pour une pente interminable de 3 kms à 12-14 % sans aucun infléchissement ni virage.
A la sortie de ce mur, j'attends le Grand un peu en rupture mais qui a quand même progressé régulièrement.
Il n'est vraiment pas cuit et me propose de faire quelques vidéos.
Je m'élance sur 2 virages à 9 % passe vers lui et prends le virage à 15 % où le panneau m'apparaît bien trop tard.
Tu serres les dents et passes le virage pour faire un belle vidéo. Tu redescends jusqu'au Grand, tu le filmes et tu te repaies le virage à 15 %.
Y'a des fois...

Re-vidéo plus haut avec le Ciuffo qui est redescendu : cette fois sur une longue ligne droite à 12 %.

Je crois que je ne ferai jamais de cinéma : d'ailleurs le Grand a compris et ne veut plus qu'on le filme à son tour.

PASSO FEDAIA MARMOLADA 2057 m

Après le tunnel au sommet du Col, on longe le barrage et la Marmolada avec son glacier apparaît dans toute sa splendeur.

La reine des Dolomites accueille les tout-petits cyclistes de LFC dans son écrin.
Alors, on s'arrête pour faire de photos.

Je mets là aussi 5 étoiles.

La descente est facile jusqu'à l'hôtel juste au pied.
avatar
Le Fragile

Messages : 355
Points : 405
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 57
Localisation : Plans-Foireux village

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR Des Dolomites... étape 4

Message par Le Grand le Sam 2 Aoû - 21:35

En préambule deux choses :

--je regrette+++de n'avoir jamais étudier le road-book car aujourd'hui je mélange un peu tous ces cols
--merci à cuiffo et fragile d'avoir partagé la Marmolada majestueuse,magique qu'on refera en voiture le soir avec les filles.
avatar
Le Grand

Messages : 484
Points : 612
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR Des Dolomites... étape 4

Message par Le Fragile le Dim 3 Aoû - 11:26

Le Grand aurait-il manqué de magnésium ?
J'espère que tu as cliqué sur le lien pour te rappeler de ces fabuleuses gorges.
avatar
Le Fragile

Messages : 355
Points : 405
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 57
Localisation : Plans-Foireux village

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR Des Dolomites... étape 4

Message par Il Ciuffo le Dim 10 Aoû - 16:41

Encore une très belle étape, même allégée. 
On en prend plein les yeux (dans tous les sens du terme)  cyclops   Rolling Eyes  Wink 
C'est pas de ma faute s'ils en ont mis de partout…!!! 
Un p'tit carton rouge cependant au fragile qui se refuse délibérement de saluer ces "joyaux de la nature" (bon c'est vrai que certaines relèvent plus du gros caillou,  Embarassed mais si peu, et puis ce n'est pas une raison)
Sur le plan sportif, toujours quelques difficultés dans la première ascension à habituer mon dos à la pente. Après ça va mieux et c'est que du bonus. 
Retour plutôt cool dans le dernier col avec Fragile et Grand qui joue au reporter malgré la pente sévère. 
107 km - D+ 3080m


Dernière édition par Il Ciuffo le Dim 10 Aoû - 18:42, édité 1 fois
avatar
Il Ciuffo

Messages : 699
Points : 855
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Dans les limbes du temps !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR Des Dolomites... étape 4

Message par Le Fragile le Dim 10 Aoû - 18:29

Oulah !!! Ciuffo, je crois bien que les fifilles vont te l'attribuer... le carton rouge

"... plus du gros caillou " (je cite)

Que veux-tu dire par là ? Caillou : (voyons voir) rocher ou plutôt ...  pig  Ohhh  affraid  affraid  affraid 

Non, Ciuffo, ne me dis pas que c'est ce sens-là qu'il faut retenir ?
avatar
Le Fragile

Messages : 355
Points : 405
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 57
Localisation : Plans-Foireux village

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR Des Dolomites... étape 4

Message par Il Ciuffo le Dim 10 Aoû - 18:45

Meaculpa pour toute la gente féminine mais j'suis pas très calé en minerai  !!!  Embarassed 
Je voulais simplement dire qu'il y a des couleurs, des formes... que je préfère que d'autres.
avatar
Il Ciuffo

Messages : 699
Points : 855
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Dans les limbes du temps !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR Des Dolomites... étape 4

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum