Le CR des Dolomites annoncé... 1ère étape

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le CR des Dolomites annoncé... 1ère étape

Message par Le Bulgare le Mar 29 Juil - 21:52

Enfin nous y voilà !
Tant de mois de prépa pour çà !
Mais quel bohneur maintenant !
J’invite chacun de nous à compléter, rajouter, modifier, contredire ou je ne sais quoi…. ces CR. N’hésitez pas à faire part de vos ressentis, vos émotions…
Je ferais un CR par jour, car sinon je vais y passer la nuit complète !
 
Voici le CR de la 1ère étape Santa Caterina Valfurva/Santa Canterina Valfurva
Situé à 13 km de Bormio, en Lombardie, au cœur de l’ascension du Passo Gavia versant nord, Santa Caterina Valfurva était notre 1er point de chute à l’Hôtel Confinale.
Certains d’entre nous ont choisi de faire le long trajet en 2 jours. Le quatuor Grand, Grande, Fourbe et Bulgare s’étaient regroupés dans le Trafic Fourbe pour une route partagée dans la journée du samedi  19 juillet.
En cours de route, à la frontière au sommet du col du Mont Cenis, nous primes des nouvelles du Bavard, qui était encore sur son vélo pour « s’échauffer » sur les pentes de ce Col en vue des échéances à venir.
C’est en fin d’aprem que nous primes nos quartiers dans ce bel hôtel montagnard familial, au style autrichien, faut dire que les frontières ne sont pas très éloignées.
Après une bonne nuit pour récupérer du voyage, nous voici au matin du Dimanche 20 pour le 1er jour vélo avec un BIG petit déj à volonté qui ravirait n’importe quel ogre digne de notre Grand !
Au programme ce matin, Stelvio des 2 côtés + Passo Gavia, au moins jusqu’à l’hôtel à mi ascension et voir jusqu’au sommet pour ceux qui le désirent.
Météo mi figue-mi raisin mais sèche …. pour ce matin.
Départ groupé pour les 6 mecs et descente de 13km sur Bormio pour affronter le 1er mythe italien, le versant sud du Passo Stelvio pour 21 km d’ascension ou nous retrouvons au sommet la neige encore présente. Faut dire que nous sommes à 2758m d’altitude en maillot court et cuissard.
Une montée réalisée chacun à son rythme, avec Fourbe pour ma part, puis le retour du Bavard sur le final. Je laisserai le soin à mes acolytes de vous donner  des chiffres sur les temps d’ascensions, car ce n’était pas mon trip. Déjà environ 1900m de D+ d’après Fragile. Une montée irrégulière avec des passages à 14% et un final à 10/12% sur les 2.5 derniers km.
Ne faisant pas très chaud, et les écarts au sommets étants relativement différents, nous engageons la descente Fourbe, Bavard, Fragile et Bulgare non sans prendre des photos et en faisant attention de ne pas gêner les concurrents d’une montée chrono sur l’autre versant !
Longue descente de 27km tout en lacets sur ces 2/3 qui nous mènent à Prato allo Stelvio au bas du versant nord. Après un ravito et l’imper mis dans la poche, nous attaquons la 2è ascension où chacun montera à sa main. Fourbe faisant péter les watts nous mis une taule « bien comme il faut » au point de risquer le refroidissement en grelotant !
Faut dire que le ciel s’assombrit grandement après les 1er km de cette 2è montée.
Il Ciuffo que nous avions laisser dans la 1ère montée nous a croisé au bas de sa descente alors que nous montions tous les 4 éparpillés sur le bitume. Et bien nous trouvions le moyen de ne jamais  l’avoir vu de la journée, concentré qu’on était sur notre effort, lui nous ayant bien aperçu. Quant au Grand, il avait basculé seul au sommet du 1er versant et avait fait demi tour à la sortie de Trafoi à 11km du bas de la descente.
Pour ma part je fis l’ascension seul à ma main, m’économisant connaissant le programme de la semaine sur le bout des doigts et gérant au maximum, me fiant qu’à mes sensations. Fourbe voltigeant devant, Bavard en point de vue et Fragile un tantinet derrière, Grand surement quelque part devant et il Ciuffo toujours invisible !
Une pente plus régulière oscillant autour des 8/9% de moyenne. Mais à une quainzaine de km du sommet le ciel s’abattait sur nos têtes, une pluie fine au début où je décidais de poursuivre en maillot court, mais l’intensité de celle-ci augmentant je me résolu à l’imper pour éviter toute future crève qui pourrait mettre à mal ma semaine. Une 2è partie de montée impressionnante de par ces conditions et sa configuration.  48 lacets numérotés en décroissants, dont les 30 derniers environs à découverts qui s’ouvrent sur un flan de montagne vertigineux habillé de tous ces lacets, au sommet de laquelle on aperçoit cet hôtel/refuge. Une image unique ! quelle beauté !
Dès l’arrivée au sommet, je retrouve Fourbe qui attendait depuis une demi heure à l’abri d’un café, complètement trempé en grelotant. Je pensais sincèrement, vu les conditions et les écarts que personne n’attendrait au sommet à 2758m montés sous une pluie battante ! à sa vue je lui indique ainsi qu’au Bavard sortant, que je ne restais pas, je faisais tiré en bas car je ne voulais pas choper « la mort ». De ce fait je n’avais pas vu le Grand dans le bar ni même la Grande qui, partie un peu plus tard, avait réalisée l’ascension de la face sud, de Bormio et avait retrouver son mentor au sommet lui de sa 2è ascension ! Chapeau miss !
Chacun descendant à son allure, pour moi « du genre Nibali » !, obligé de m’arrêter à mi descente pour me dégourdir les doigts complètement tétanisés par les freins. C’est en bas que nous tentons un regroupement général, la pluie s’étant arrêtée et les bonhommes ayant séchés un peu, la température ayant remontée de quelques degrés sensibles en bas à Bormio. La Grande ayant fait la descente en voiture avec les filles montées encourager leurs étalons.
Restait à grimper une moitié du Passo Gavia 2621m, soit 13 km avec un peu plus de 600 m D+ pour rejoindre l’hôtel à 1740m d'altitude, après 120 km et 4000m D+ environ pour Fourbe, Bavard et Bulgare, Grand poursuivant sur quelques km pour arrondir sur un chiffre rond son Garmin en terme de dénivelé, et Fragile et Il Ciuffo continuant jusqu’au sommet du Passo Gavia voulant profiter de ce jour, sachant que le lendemain s’annonçait catastrophique du point de vue météo. Malheureusement pour eux la pluie fit son retour avant le passage à l’hôtel et c’est sous un déluge qu’il firent l’ascension et la redescente sur l’hôtel avec des pentes à 15/16% !
Pour ces 2 lascars ce sera une journée à 140 bornes pour environ 4900D+, Fragile confirmera.

Après un décrassage et un petit repos (sieste pour ma part), c’est en soirée devant une grosse pasta partie que nous rechargions les batteries, relatant sous toutes ses formes cette 1ère journée et celle annoncée du lendemain !
avatar
Le Bulgare

Messages : 963
Points : 1817
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 52
Localisation : guidé par le plaisir, quelque part sur les routes...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR des Dolomites annoncé... 1ère étape

Message par Le Grand le Mer 30 Juil - 7:01

En préambule ,deux choses:

--Un immense merci au Bulgare qui a dû passer des heures voir des jours ou mois à nous concocter cette merveilleuse semaine d'amitié,de partage,d'émotions,et surtout de sensations visuelles et sportives.À part la météo tout à été parfait .

--Pour ma part, pour diverses raisons(familiales personnelles),je n'avais pas fait de fixation sur ces Dolomites,et donc pas de préparation du diable,mais quand même j'ai mis en application depuis 1 mois1/2 ce que j'avais dis un jour dans Doizieux au Bouldogue;"plus jamais de fromage,plus jamais de chocolat, presque plus de whisky":résultat -4kg et bien m'en a pris, car monter 81-82 kg en haut de ces dénivelés c'est une sacrée dépense d'énergie. ( il vaut mieux maigrir que s'entrainer)

Donc 1ere sortie 1er Stelvio 21km 2ème Stelvio 16 km seulement pour moi(j'avais peur de me faire attendre trop,je me punirai en prolongeant dans le Gavia après l'hôtel mais pas au point de monter jusqu'en haut avec Ciuffo et Fragile...)

Paysages magiques que ce torrent monstrueux versant sud et ces lacets versants nord,dont la corde est une véritable marche d'escalier.Fier de la Grande qui nous attendait au sommet.
Froid+++ dans la descente sous la pluie(bonjour les roues carbone)

Très bonnes sensations personnelles(tout est relatif)et que je conserverai à ma grande surprise toute la semaine.

Hotel accueil très sympathique nourriture adéquate.
avatar
Le Grand

Messages : 478
Points : 606
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR des Dolomites annoncé... 1ère étape

Message par Le Grand le Mer 30 Juil - 7:04

P.S.   donc : 103 km    3550+   5h50   17,5 km/h (les descentes ne récupèrent guère la moyenne...)
avatar
Le Grand

Messages : 478
Points : 606
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR des Dolomites annoncé... 1ère étape

Message par Le Fourbe le Mer 30 Juil - 9:50

cela a ete pour moi un grand moment de sport,de tourisme,de convivialite,de rires,manquait que la meteo...
bonne pioche pour les hotels(mention speciale a roberto)je ne me suis pas encore pesé!
merci a tous pour ces moments partagés et a toi bulgare qui est a l origine de tous les projets.
badabeus,liege,milan et aujourd hui les dolomites.
je te dois beaucoup.
viva zoncolan viva bulgaria!!!!!!
avatar
Le Fourbe

Messages : 511
Points : 629
Date d'inscription : 16/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR des Dolomites annoncé... 1ère étape

Message par Le Bavard le Mer 30 Juil - 17:41

Merci Bulgare pour ce périple qui m'a permis de voir les Dolomites sous un autre jour  Wink  mais heureusement, le soleil qui manquait certains jours était remplacé par celui rayonnant dans  nos coeurs I love you ....
Et grâce à l'effet d'entraînement du groupe, j'avoue que je n'aurais sans doute pas gravi le Mortirolo sous des hordes d'eau (surtout que je l'avais déjà à mon palmarès  Laughing ) ni sorti pour le "Sella Ronda" vu mon état souffreteux Razz 
Heureusement, j'aurais qd même réussi à ajouter le Monte Crostis et surtout le Zoncolan  cheers qui restait mon objectif principal (surtout depuis mon ascension de l'Angliru l'année dernière bounce ).
Et même si celà a été bien involontaire, je devrais y retourner encore une fois pour le Passo Vallès et l'Alpe di Pampeago Basketball

PS: La petite halte récupératrice et traditionnelle (lors des retours de mes voyages en Suisse ou Italie) au bord du lac d'Orta (et son paysage romantique) m'a permis de gravir une nouvelle fois le Montarone (seulement 1000 m de dénivellée mais utile pour un décrassage après 2 jours sans vélo Neutral ).

_________________
Qu'il est beau de rêver mais encore plus de réaliser ses rêves
avatar
Le Bavard

Messages : 799
Points : 1201
Date d'inscription : 16/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR des Dolomites annoncé... 1ère étape

Message par Le Fragile le Sam 2 Aoû - 9:37

Petit CR1 déjà bien complet des cop's, alors difficile d'en rajouter si ce n'est faire part des diverses sensations tout au long de cette 1ère journée.

Ca y est, on y est. L'attente de longs mois prend fin... enfin et le voyage n'a pas paru trop long... sans doute l'excitation.

Le Bulgare a bien fait les choses, le village au dessus de Bormio est sympa et l'hôtel est top avec un grand local à vélo fermé dans lequel tout le monde va pouvoir entreposer et bichonner cette fidèle monture synonyme de beaucoup de souffrances mais également de tant de joie.

Il les a tellement bien faites, les choses, qu'il a choisi le dernier village avant le sommet du GAVIA.
C'est tout simplement diabolique : au retour tu te tapes la moitié du col et puis basta (y'aura bien 1 ou 2 badabeus qui vont craquer !!!).

1er repas découverte dans cette Italie du Nord que je ne connais pas.
Les gens sont gentils et tout à notre écoute... surtout de la Grande (merci pour les traductions : la Fragile en qui j'avais fondé de grands espoirs étant beaucoup trop timorée).
La bouffe est... top cycliste et en quantité.

Mais alors cette météo ? "ça doit passer si on part de bonne heure"
... et le reste de la semaine "on verra bien"

Alors là, t'es dans les meilleures conditions possibles pour commencer des périples en haute altitude.

Si je traduis bien "demain c'est pourri... et le reste de la semaine aussi".

Tu t'imagines, mon BouBou, si tu as fait tous ces kilomètres pour rester derrière les vitres de l'hôtel à regarder la pluie ruisseler.

Bon on verra bien après une bonne nuit de sommeil.

De bonne heure, le ciel n'est pas trop chargé : vite, vite, vite.
"Hé les gars, vous avez vu ce paquet de nuages" "C'est la brume qui remonte de la vallée"
Ah le Bulgare, il est fort avec les conditions météo... quelle maîtrise... chapeau bas.
En fait, j'aurai dû me méfier d'un garçon, au demeurant charmant, mais beaucoup trop friand de LBL, MSR sous la pluie et j'en passe et des meilleures.

Vite, vite, vite et en route mauvaise troupe (la Grande va essayer de monter son STELVIO et partira plus tard).
Le Bavard ayant trop bavardé en a oublié ses moufles.

"Hé les gars, le Bavard il est où ?" "Il arrive" "On l'attend pas ?" et alors là, LA réponse mythique du Grand "On l'attend... mais lentement."
Là, on est dans le grand art : ce Grand est un virtuose du verbe, le Mozart de l'ABCD.
On l'a donc tous "attendu lentement" : on était presque à Bormio 13 kms plus bas quand il nous a rejoint.

Bon, Bormio c'est bien le pied du STELVIO (plus haut col routier italien dans le massif de l'ORTLES : "c'est pas les DOLOMITES" nous a expliqué le Bavard).

Et alors là, chapeau encore plus bas, Bulgare, le ciel est magnifiquement bleu et il fait chaud : cet homme est un génie.

Tu vas l'avoir ta belle sortie mon BouBou, tu vas l'avoir.

P... ça grimpe (8 à 12%)
P... ça tourne
P... de tunnels où les voitures ne se croisent pas
P... c'est dur
P... c'est beau

Je continue de découvrir les ouvrages italiens pour faire passer les routes. Chose que j'avais déjà constatée dans la descente de MONTGENEVRE et la montée du MONT CENIS.
Des portions de l'ancienne route subsistent encore. Bah! y z'ont coupé des virages. En fait, je crois bien qu'ils n'aiment pas trop les virages à part dans l'ORTLES.

Après le passage difficile de ce qui doit être un verrou glaciaire, on en prend plein les yeux en débouchant sur une large vallée d'alpages inondée de soleil.
Les 3 cop's sont juste devant, accroche toi mon BouBou mais n'en fait pas trop la route est longue. D'ailleurs, t'as déjà décidé de grimper le GAVIA -fais ch... ce Bulgare avec son hôtel à mi-pente-.

Les 3 derniers kms sont très pentus mais t'es en Italie mon gars.
Tiens, tiens, c'est couvert sur le sommet et il fait frais.

PASSO STELVIO 2758 m

Petit KWay et recherche des cop's qui sont juste en dessous.

Décision prise de ne pas trop attendre à 2758 m pour ne pas choper la mort.
On "attendra sûrement lentement" à Prato.

Descente tranquille derrière un Bulgare, pas tranquille, dans les S de cette route qui serpente, qui serpente... c'est un anaconda.
Dès que l'on se retourne, l'ouvrage à flanc de murailles apparaît, sublime et hors normes.
P... il va falloir remonter tout ça.

Traversée de Trafoi, Gomagoi et arrivée à Pratoi... heu non Prato.

On prend son temps sous le soleil : tomber le KWay, manger la p'tite barre qui va bien, boire un p'tit coup.
Le Ciuffo et le Grand ne sont toujours pas là mais le Grand a prévu de faire 1/2 tour à Trafoi.
Il est dèjà tard, alors décision est prise de remonter (27 kms et 1800 m de dénivelé, ça n'est pas rien).
On verra bien le Ciuffo en remontant.

Pas le temps de mettre la pédale, un petit caillou à enlever, les copains sont à 100 m, Furbus Maximus en tête.
J'essaie de revenir dans les premiers kms qui sont les moins difficiles (7%).
Sois concentré, ça devrait le faire et surtout comme ça tu verras pas le Ciuffo (que j'ai dû croisé dans ces moments de vaine chasse, avec la tête que j'avais dans le guidon).
Impossible, il te faut reprendre ton allure mon BouBou (t'en as même pas fait 1/3).

Gomagoi, Trafoi et après... après c'est très dur ! beaucoup plus que le graphique ne le laissait supposer.
En fait, on est très souvent dans des pentes à 10% voire plus.

Ah ! Rocca Bianca, j'avais repéré dans la descente que c'était le début du compliqué.
Prends ton temps mon BouBou.

A propos de temps... tiens, tiens, le Bulgare il a dit que ça passerait... il me semble bien que je sens des gouttes.

Le glacier à gauche de la route est magnifique.

Oulah, ça tombe de plus en plus. De toute façon maintenant que t'y es.

P... y fait pas chaud en petit maillot mais le KWay à l'ancienne que j'ai emmené qui protège très bien de l'eau (normal) mais aussi du froid n'est pas respirant.
P... ça grimpe
P... y pleut de + en +
P... ce Bulgare y déconne
P... les copains doivent être loin devant
P... j'ai pas vu le Ciuffo

Remonter l'anaconda à l'envers est un plaisir même sous la pluie battante.
J'ai pas mal de points de mire que je rattrappe tout au long de l'ascension.
La muraille... un véhicule belge est resté bloqué dans un virage et fait le bouchon... mais pas pour les vélos.

P... le sommet à 1 km
P... c'est déjà fini
P... y pleut presque plus
P... y va faire froid quand même dans la descente
P... et les mamans elles sont où

... elles sont là les mamans, tout près du sommet, fidèles au poste, à nous encourager et faire des photos.

MERCI les filles, on ne le dit jamais assez.

"Y fait pas chaud, je vais pas pouvoir trop rester... et l' Ciuffo vous l'avez vu ?"

Pas de Ciuffo, je passe le sommet...

PASSO STELVIO 2758 m

...et redescends vers les filles avant de reprendre la descente il fait trop froid.

Les copains ne sont pas loin. Je verrais peut être bien quelqu'un dans la remontée sur Santa Caterina di Valfurva.

Tiens, le Bavard arrêté au bord de la route (je m'arrête, on a bien le temps).
Les news "débaroulent" (c'est un métier) : les champions sont remontés, le Grand et la Grande (qui a réussi son ascension : Bravissimo) se réchauffent à l'auberge du sommet (pas d'interprétation malsaine svp) et le Ciuffo est retouvé et arrive.

Grazzie mille : tout est en ordre... même le temps qui est à nouveau sec et chaud.
Il est fort ce Bulgare.

Le temps de finir la descente tranquillement, le Ciuffo est là ... et le Grand aussi un peu plus loin.

"Tu montes au sommet Sergio" "Bien sûr mon Ciuffo, de toute façon demain, le temps est Bulgarien mais extrème" (c'était pas dit tout à fait comme ça à l'origine).

Passage devant l'hôtel, le Ciuffo et le Grand prennent le large et petit arrêt : la Fragile en pleine scéance photos en a oublié de préparer le bidon pourtant convenu (presque aussi fantasque que le Ciuffo celle-ci).
Encore 16 bornes et 1300 m de dénivelé.

Tiens le Grand qui met son KWay et va redescendre "Allez Grand" (il me tourne le dos et ne m'a pas entendu).

P... encore 7 bornes
P... y re-pleut
P... je vais avoir froid
P... mon vélo, y va être tout sale
P... j'vais être obligé de tout le nettoyer
P... c'est encore loin
M... ça grimpe
P... ça grimpe sacrément
P... 15 %
P... mes chaussures sont toutes mouillées
P... y sont c... ces Italiens
P... de Bulgare, y fait ch...

Ah ! le Ciuffo redescend transit, le sommet ne doit pas être loin.

P... il est où ce sommet

PASSO DI GAVIA 2621 m... je t'aime pancarte

Vit,vite,vite a la casa.

Froid, sale... mais super content des presque 150 kms 4800m de dénivelé

Boire, dormir, manger et récupérer... c'est que le premier jour.

P... pourvu qu'il pleuve demain.
avatar
Le Fragile

Messages : 354
Points : 404
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 57
Localisation : Plans-Foireux village

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR des Dolomites annoncé... 1ère étape

Message par Il Ciuffo le Dim 10 Aoû - 15:56

Je rentre de vacances et découvre tous ces CR passionnant (Je reprend le boulot demain et ça c'est moins fun). 

Tout est déjà si bien dit dans le détail ; aussi, pas grand chose à rajouter, si ce n'est que le départ à été laborieux pour moi (mise en jambe difficile dans le premier Stelvio et le dos qui m'aura fait souffrir toute la semaine surtout dans la 1ère ascension de chaque matin et dans les forts pourcentages)…après nickel ça déroule.
Kilométrage et D+ idem Fragile.
avatar
Il Ciuffo

Messages : 694
Points : 850
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Dans les limbes du temps !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CR des Dolomites annoncé... 1ère étape

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum